Le massif du Mont-Blanc au patrimoine mondial de l’UNESCO

Gestion territoriale

La préservation du Massif du Mont-Blanc constitue une préoccupation transfrontalière vieille de plusieurs décennies. Les organes responsables de l’environnement et du patrimoine de chacun des trois pays concernés (Suisse, France et Italie) oeuvrent en effet de manière commune et coordonnée depuis 1986 afin d’appliquer une politique de protection et de valorisation du patrimoine naturel et culturel.

Afin de concrétiser cette stratégie de protection et de reconnaître la qualité de la démarche de valorisation du territoire imaginée par l’Espace Mont-Blanc, une inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO a été envisagée et approuvée par la Conférence Transfrontalière Mont-Blanc (CTMB) en octobre 2017.

Pour évaluer toutes les potentialités de ce projet d’inscription, eqiilab, en collaboration avec 3 autres bureaux, a notamment apporté son savoir dans l’identification des caractéristiques territoriales et des attributs matériels et immatériels liés, permettant ainsi de poser les bases des variantes possibles d’inscriptions.

 

Mandataire : Canton du Valais et Espace Mont-Blanc

Année : 2019—2020

Prestation : identification des caractéristiques et des interac-tions territoriales pour évaluer les potentialités d’inscription

Périmètre territorial : Val d’Aoste, Haute Savoie, Savoie, Can-ton du Valais

TOP